top of page

Les préalables à la pose d'implants

La pose d’implant est possible à tout âge, dès 18 ans, sous réserve de conditions de santé compatibles. Des examens dentaires devront être effectués afin d’établir un plan de traitement adapté à votre situation.


Questionnaire médical, bilan dentaire et scanner

  • Un questionnaire médical vous sera remis et permettra d’écarter d’éventuelles contre-indications dites « absolues » comme des cas d’irradiation de la face, ou de haut risque d’endocardite infectieuse.

  • Certaines contre-indications relatives peuvent retarder ou empêcher la pose d’implant comme par exemple une mauvaise hygiène bucco-dentaire, un diabète non équilibré ou encore la prise de médicaments anticoagulants. Dans ces hypothèses, des traitements préalables et un suivi médical pourront être mis en place avant d’envisager à nouveau l’intervention.

  • Un bilan dentaire permettra d’évaluer l’état de la zone à implanter et de traiter les cas éventuels de carie ou de gingivite.

  • Enfin, un scanner pré-implantaire permettra d’estimer parfaitement le volume et la densité de l’os dans la zone à implanter. En cas de quantité d’os insuffisante, une greffe osseuse préalable pourra être envisagée.


À SAVOIR

LE TABAC EST-IL UNE CONTRE-INDICATION À LA POSE D’IMPLANT ?

Le tabagisme n’est pas une contre-indication absolue, mais il augmente le risque de développer des infections postopératoires, ralentit la cicatrisation et diminue le taux de réussite de l’implant. C’est pourquoi, il est conseillé d’anticiper l’arrêt du tabac au moins deux semaines avant la pose d’implants, et de poursuivre au-delà.


Komentarai


bottom of page